Suivez-nous

       

Recherche Participant / Équipe

Témoignages

Au cours des dernières années, plus d'une centaine de Québécois ont vécu cette expérience marquante au profit de la Fondation québécoise du cancer. Voici quelques témoignages de participants... 
 

C'est avec enthousiasme que j'ai repris en 2015 le mythique chemin, après une première expérience en 2010 de Compostelle en tandem.  Il s'agit d'une expérience inoubliable que je souhaite à tous de vivre au moins une fois.  C'est le voyage d'une vie! Les organisateurs Francine, Denis et Corinne sont extrêmement dévoués et efficaces. J'y retournerais demain matin!
Mariette Fournier (Sherbrooke) 

 

Ce fut pour moi une belle réalisation accompagnée d'un grand plaisir. Avant de partir, je me suis beaucoup questionnée sur ma capacité physique et morale de réaliser un tel trajet. Cela a été formidable et beaucoup plus facile que je l'appréhendais. On nous avait dit : « Le chemin nous porte », je l'ai senti à maintes reprises. Je ne sais pas quand, mais je retournerai sûrement sur ces chemins. Aussi, c'est relativement facile d’amasser les fonds nécessaires pour s'inscrire. Merci à la Fondation québécoise du cancer et son équipe de m'avoir donné le support pour faire ce voyage.
Carole Brisson (Ste-Anne-des-Lacs)

 

Compostelle en tandem a été une expérience enrichissante et j’ai le sentiment d'avoir contribué à une cause noble. Compostelle en tandem m'a donné l'occasion de «vivre» ce cheminement, même si je n'ai pas été touché personnellement par cette affreuse maladie. De plus, une personne m'avait dit avant le départ que le Chemin me parlerait et il avait bien raison. 
Donald Beaulieu (Témiscouata-sur-le-Lac)

 

Je m’étais promis un jour d’aller marcher sur le Chemin de Compostelle. Depuis un certain temps que je suivais la Fondation Québécoise du Cancer via Facebook puis vint un affichage début 2015, attirant mon attention : des soirées d’information pour Compostelle en tandem 6e édition au profit de la Fondation québécoise du cancer. Je me présente donc au bureau de Québec sans me douter dans quoi je mettais déjà le pied. Le coup de cœur de l’appel à l’aventure humaine fût plus fort que prévu. Si je ne marche pas dans le cadre de ce projet, je n’irai jamais. Vous savez lorsque vous sentez intérieurement autant la trouille que l’envie folle d’avancer... un je-ne-sais-quoi vous interpelle.

C’est ainsi, un pas à la fois, que je me suis engagée à marcher en l’honneur et en mémoire de personnes touchées par le cancer. La motivation n’était pas bien difficile à trouver alors que je sortais à peine d’un cancer en 2014, que ma grand-mère décédait d’un cancer en 1994, que je travaille à la Fondation de la Maison Michel-Sarrazin et que je siège sur le C.A. de l’Organisation Québécoise des Personnes Atteintes de Cancer.

L’ensemble du projet est bien rôdé, nous avons du soutien tant au niveau de l’équipement à privilégier et à apporter, de l’entraînement physique que de la collecte de fonds. Un site internet facilite aussi la gestion de la collecte de fonds. Sans compter l’équipe de la Fondation nous supportant dans le cadre de ce projet de levée de fonds. Le voyage fut au-delà de mes attentes. Imaginez tout ce que vous avez à faire pendant 10 jours tant en solo, en duo ou en groupe, à votre choix et votre propre rythme : manger, marcher et dormir dans toutes sortes de milieux mais surtout à la rencontre d’innombrables paysages et de personnes riches de sens et d’histoires. L’équipe est là en cas de petits et grands pépins et une navette suit l’ensemble des marcheurs. Tant à marcher, tant à découvrir sous nos pas et en Soi…Bonne marche, bonne bouffe, bonne vie… bonne vie de pèlerins!

«Ce n’est pas nous qui faisons le chemin, c’est le chemin qui nous fait…»
Josée Parent-Bellavance (Québec)


Compostelle en tandem 2015. Un petit miracle dans ma vie.

Un voyage dont j’ai connu l’existence  par un hasard plutôt insolite. Si le hasard existe…C’est  lors d’une soirée d’information qui se donnait à l’hôtellerie de la F.Q.C. à Trois-Rivières où j’y séjournais pour des traitements de radiothérapie .Ma décision d’y participer fut instantanée et m’a permis de fixer mon regard en avant, sur la guérison, sur la vie, sur les autres, moins chanceux.
Un projet de voyage qui m’a demandé du souffle, de la confiance, du courage, qui m’a obligé à une discipline d’entraînement et de préparation.  Ça occupait toutes mes pensées! Comme j’ai été bien soigné, je voulais, de mon côté, prendre les moyens pour bien m’en sortir. J’ai choisi ce voyage  en septembre 2015. Un voyage dont je suis revenue bien vivante, bien fatiguée,  mais tellement heureuse et fière d’avoir surpassé la peur de ne pas y arriver. Bien entourée, bien guidée, c’est un voyage que je me souhaite de refaire un jour.  La vie n’arrête pas de me surprendre. J’ai reçu le pot (cancer) avant de recevoir la fleur (le voyage) !  Dans mon cas, l’un n’allait pas sans l’autre!
Denise Perreault Breault (Rawdon)